Ultimate D.N. Index du Forum
Ultimate D.N.

 
Ultimate D.N. Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: test tenkaichi 1 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ultimate D.N. Index du Forum -> Les jeux video -> PS2
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
gui22
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2007
Messages: 44
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon
Point(s): 44
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Sam 31 Jan - 18:57 (2009)    Sujet du message: test tenkaichi 1 Répondre en citant

Dragon Ball Z, c’est un peu la série incontournable de la scène manga qui s’est très vite imposé comme une référence auprès de toute une génération que l’on pourrait qualifier de « Génération Club Dorothée »… Ainsi, chaque Mercredi c’était des hordes entières d’enfants qui restaient les yeux scotchés à l’écran pour suivre la suite des aventures de Goku et de toute sa clique. J’étais moi-même, il faut l’avouer, assez fan de la série mais je ne me suis pas jeté pour autant sur la série des DBZ Budokai qui livre un nouvel épisode chaque année depuis 4 ans. N’ayant que très peu joué à DBZ Budokai 3, c’est donc en amateur de jeu de combats averti, mais non converti à la série, que je me lance dans cet opus qui me laisse sur le popotin dès la scène d’introduction. Rien à dire, DBZ : Budokai Tenkaichi arrache tout, et ce dès les premières minutes de jeu.

Après cette petite entrée en matière décoiffante, il est temps pour moi de parcourir le titre de fond en comble, et première surprise, la refonte visuelle des menus est du plus bel effet. On a réellement l’impression de naviguer dans l’anime sous les conseils et instructions de Tortue Géniale, Goku ou encore Krilin. Même Cell y va de ces petites provocations lorsqu’on quitte un menu du style « Où tu vas, tu as peur ? » Non non, c’est juste que je veux aller jouer maintenant…

Je me lance donc dans un premier combat, assez sûr de moi sachant que je connais à peu près tous les jeux de combats du marché, sélectionne mon héros et mon adversaire. (Vegeta, tu va souffrir). Et bien au final, c’est plutôt moi qui ai souffert, sans même avoir eu le temps de dire « Kaméhaméha » je me retrouve coller à une montagne par quelques coups spéciaux made in Vegeta, prochaine étape, le mode entraînement.
Et j’en ai passé du temps dans ce didacticiel afin de comprendre et maîtriser toutes les subtilités d’un gameplay très bien pensé. En dépit d’une palette de coups trop conséquente, DBZ BT se recentre sur un gameplay axé sur les déplacements, la gestion de la barre de Ki et les coups spéciaux. Un excellent choix de la part de l’équipe de développement qui permet de recréer à merveille l’ambiance et la physionomie des combats que j’avais l’habitude d’admirer en téléspectateur passif devant ma télé. DBZ BT, c’est un peu l’anime dont vous êtes le héros.


Commençons par les arènes de combat qui sont vastes, fidèles à la série et qui permettent des joutes de très grande intensité. Se servir du décors pour mieux échapper aux attaques puissantes de son adversaire devient très vite vital et même si le tout fait un peu vide et que la destruction des différents bâtiments se fait de manière un peu grossière, l’ensemble reste parfaitement dans l’esprit DBZ. On lance des boules d’énergie de loin pour maintenir son adversaire à distance, si toutefois on se retrouve au corps à corps, on a la possibilité de réaliser soit un enchaînement, soit une prise pour se débarrasser de son adversaire. Chaque action contribue à faire monter la jauge de Ki indispensable à la réalisation des coups spéciaux les plus puissants. On esquive les attaques ennemies par des déplacements supersoniques ou par des envols du plus bel effet. Comme je vous le disais plus haut, on recrée exactement la physionomie des combats de la série et c’est très jouissif.

Qui n’a pas rêvé un jour d’ordonner à Goku de s’envoler au dernier moment pour éviter une attaque spéciale de Cell. Avec un peu d’entraînement, tous ces déplacements et ces enchaînements de coups sortent avec une facilité déconcertante et la dimension stratégique du combat pointe le bout de son nez pour encore plus de plaisir.


En effet, on gagne ses premiers combats assez facilement dans DBZ : BT mais l’on prend vraiment du plaisir lorsque l’on acquiert assez d’expérience pour les maîtriser de fond en comble. On s’amuse à garder son adversaire à distance et esquiver ses attaques grâce au déplacement ultra rapide de son personnage. Les effets de vitesse sont d’ailleurs très bien réalisés, si bien qu’on s’y croirait. On utilise le décors et les différents niveaux de hauteur pour donner du rythme aux joutes et on place, en économisant son Ki, des coups spéciaux vraiment très jolis. Tout ça pour dire que la jouabilité de DBZ BT est très bien fichue même si le nombre de coups est assez réduit par rapport à un jeu de combat traditionnel et que le concept de ces combats est beaucoup plus plaisant à jouer tout seul qu’à plusieurs, ce qui est un comble pour un jeu de combat. En effet, vu la taille des arènes, lorsque l’on se lance dans une partie en multi avec un pote, l’écran est souvent splitté et l’on y perd malheureusement beaucoup en visibilité.

Malgré le nombre réduit de coups (enchaînements au corps à corps aléatoires), on s’amuse beaucoup à varier les plaisir dans DBZ BT, tantôt on y va en combat rapproché, tantôt on essaye de placer une attaque fatale… Bref, pour une fois, peu de diversité ne rime pas avec morosité d’autant plus que vu les possibilités énormes offertes par le jeu, même les geeks les plus fans de la série ne vont pas s’ennuyer, c’est moi qui vous le dit.


C’est parti pour l’énumération de chiffres assez impressionnants pour un jeu vidéo. Vous retrouverez en effet près de 60 personnages jouables, dont une bonne partie à débloquer, tous issus de l’univers débordant d’imagination de DBZ. Vous aurez à loisir de les faire s’affronter dans un nombre impressionnant de lieux, eux aussi, issus de la série et le stage design est vraiment de bonne qualité. Seul petit reproche que l’on pourrait faire à ces arènes, le manque de détails et le vide qui y règne, mais bon, c’est déjà un peu comme ça dans l’anime donc on ne va pas chipoter. Enfin pour terminer sur les chiffres, sachez qu’il y a plus de 100 scènes cinématiques « de toute beauté » à débloquer au cours de l’aventure. Et l’aventure est longue avec des modes de jeux tous plus prenant les uns que les autres et la gestion de progression de votre personnage, DBZ BT offre une durée de vie gigantesque. Vous pourrez choisir de revivre les combats les plus importants de l’histoire de DBZ ou bien de partir à la conquête du titre de meilleur super-sayan en enchaînant les combats et en faisant évoluer votre héros sur différents points essentiels de ses caractéristiques tels que la force, la résistance ou encore la vitesse d’exécution. En effet, ce mode "Evolution Z" permet de faire evoluer sensiblement son perso grâce aux artefacts Z remportés lors des victoires. Evidemment, pour compléter le tout, le mode championnat du monde est toujours présent.

La raison principale pour laquelle ce DBZ BT m’a emballé reste, je pense, la liberté de mouvement que l’on a lors des combats. Aucun autre jeu de la sorte ne m’avait procuré cette liberté de déplacement que ce soit sur terre ou dans les airs. De plus, ces déplacements ont une influence considérable sur le cours du combat. Une très belle performance de la part des développeurs qui ont réussi à recréer dans ses moindres détails l’esprit des combats de la série. De plus, les affrontements ne perdent pas en qualité, bien au contraire puisque les différentes jauges à gérer (Ki, Max et Bonus) permettent des retournements de situation intéressants dans les affrontements. Ce sont donc ces jauges qui confèrent au titre le côté technique qui lui manquait jusque là.


Et pour couronner le tout, la technique du soft est de très bonne facture. Tout est très coloré, le cell-shading est utilisé de fort belle manière, les ralentissements sont inexistants et ce même dans les scènes les plus brouillonnes et enfin, l’aliasing ne se fait pratiquement pas sentir. On peut juste regretter un clipping très léger que l’on n’aura pas le temps de voir si l’on se concentre sur l’action. De l’excellent boulot que l’on se doit de signaler et qui permet une immersion totale dans le titre. Seules les musiques d'ascenseur font un peu tâche dans ce décor idyllique malgré des voix et bruitages dans la moyenne.

Pas besoin de long résumé je pense que vous l’avez déjà compris, DBZ BT ne laisse absolument rien au hasard et profite de l’expérience acquise avec ses ainés pour devenir « Le » jeu incontournable basé sur la série DBZ. Il offre à la fois de très jolis graphismes, des combats rythmés et assez techniques, une sensation de liberté incroyable et un défi monstrueux. Et si c’était lui, le jeu de combat de cette fin d’année…

#
Graphismes 17/20

Tenkaichi est sans conteste le plus bel épisode de la série. Non seulement les graphismes sont superbes mais le rendu est également extrêmement fidèle à la série animée, ce qui n'est pas pour nous déplaire.
#
Jouabilité 16/20

Le gameplay est loin d'être intuitif car il regorge de subtilités que l'on n'a pas forcément le réflexe d'utiliser au début, et les nombreuses combinaisons requises ne s'assimilent qu'après quelques heures de pratique. Tout ceci rend les parties d'autant plus riches et intéressantes sur le long terme.
#
Durée de vie 15/20

Ne croyez pas boucler le jeu en une après-midi. Il vous faudra beaucoup de temps pour débloquer la totalité des personnages jouables qui avoisine la soixantaine. Le contenu du jeu est exhaustif, aussi bien à deux joueurs qu'en solo.
#
Bande son 10/20

Le gros point noir du soft réside dans la bande-son. Les musiques de type jazz n'ont rien à faire dans un jeu DBZ, et sont à la limite du supportable. Heureusement, celui-ci se rattrape au niveau vocal puisque le doublage japonais est proposé dans les options !
#
Scénario 11/20

Le mode principal permettant de revivre les principaux combats des différentes périodes de l'anime ne propose malheureusement qu'un minimum de dialogues. Il y a toutefois de fortes chances que vous connaissiez déjà par coeur la série.
#
Note Générale 16/20

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi cache sous son nom à rallonge une petite perle de jeu de combat. Recréant à merveille le rythme et la morphologie des combats de la série, il jouit également de toutes les qualités nécessaires pour faire un bon jeu de baston. Un titre que tout fan de DBZ se doit de posséder !
_________________
Dragon Ball Raging Blast - Topic des News
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 31 Jan - 18:57 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Ultimate D.N. Index du Forum -> Les jeux video -> PS2 Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Texno x0.3 © theme by Larme D'Ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com